Que se passe-t-il dans notre Cuve d’ébullition?!

La Brasserie Dubuisson vous brasse vos bières préférées depuis 1769. Vous connaissez certainement leur goût, mais connaissez-vous vraiment comment celles-ci sont fabriquées ? Aujourd’hui on vous lève une partie du voile sur la production de nos bières et on vous plonge à l’intérieur de notre Cuve d’ébullition.

La Cuve d’ébullition est l’étape qui, comme son nom l’indique, a pour objectif de chauffer les moûts à une température de 100° pendant une heure. Durant cette heure, le liquide produit est constamment en mouvement, c’est l’effet parapluie que vous pouvez observer sur la vidéo en annexe. Ce mouvement permet d’augmenter la vitesse d’ébullition.

En fonction de la bière produite, le processus de chauffe sera légèrement différent. En effet pour une bière plus alcoolisée, nous chaufferons de manière plus intense. Cela augmentera l’effet d’évaporation, ce qui augmentera la concentration du moût et donc la future teneur en alcool de notre breuvage.

C’est à ce stade que les houblons sont ajoutés. En fonction de la bière produite, ceux-ci seront différents. Nous utilisons par exemple du houblon Saaz dans la Bush Blonde et la Cuvée des Trolls. Saviez-vous même qu’une partie des houblons utilisés est produite dans le champ situé en face de la Brasserie ?

Le premier ajout de houblon se fait dès l’arrivée du moût dans la cuve. Il permettra de donner l’amertume à la bière. Le second par contre est incorporé un peu plus tard dans la production et permettra d’apporter un arôme particulier. Pour la Cuvée des trolls un ingrédient supplémentaire entre dans la recette, des écorces d’oranges séchées sont ajoutées afin de lui conférer des arômes fruités.

L’ensemble du processus nécessite forcément de l’énergie pour chauffer la cuve. A la Brasserie, nous avons à cœur de récupérer un maximum de ce que nous consommons. Ainsi, la vapeur dégagée par la cuve est réinjectée dans les circuits de chauffage des bureaux attenants à la Brasserie.

Lorsque l’ébullition est terminée, la bière passera vers les whirlpool… mais ça, c’est une autre histoire !